Actualités

Actualités de Goussainville

Centre Municipal de Santé réorganisé

Le Centre Municipal de Santé de Goussainville réorganisé pendant de l’état d’urgence sanitaire

3 salles de consultations Covid-19

Le Centre Municipal de Santé (CMS) de Goussainville est l’un des 12 centres de consultation du département du Val d’Oise dédié à la prise en charge et au suivi des patients qui présentent des formes mineures ou modérées de Covid-19.
La mobilisation de la Ville et de ses personnels soignants mais aussi la réorganisation des agents municipaux administratifs a permis d’aménager une zone dédiée sécurisée.
Les patients doivent être orientés préalablement par le SAMU (15) ou leur médecin traitant. Ils sont reçus par des binômes médecins/infirmières dans trois salles de consultation spécifiques.

Des règles strictes pour une prise en charge sécurisée

Cette consultation respecte des règles garantissant la prise en charge des patients dans des conditions sécurisées avec la mise à disposition des matériels de protection pour les malades et les personnels de santé, des mesures d’isolement dans les salles d’attente (1 à 2 mètres entre chaque chaise, pas de magazine ni de jouet...), des mesures d’hygiène strictes (lavage des mains, port d’une blouse lavée ou remplacée chaque jour, désinfection du bureau et de la table d’examen après chaque passage, bio désinfection des locaux au moins une fois par jour...).
A l’initiative de la Ville et avec le soutien de l’ARS, ces consultations réunissent les professionnels de santé habituels du CMS et cinq médecins, sept infirmières et quatre étudiants en soins infirmiers qui se sont portés volontaires pour renforcer les équipes de soignants face à la crise sanitaire.

Ces consultations médicales sont ouvertes :

  • Le lundi de 9h30 à 17h30
  • Les mardi et jeudi de 8h30 à 19h
  • Les mercredi et vendredi de 8h30 à 18h
  • Le samedi de 8h30 à 12h

Les autres consultations au CMS

Les consultations de gynécologie, sage-femme, rhumatologie, radiologie, allergologie, acupuncture, médecine générale, échographie de grossesse, IVG médicamenteuse sont maintenues au Centre Municipal de Santé.
Une consultation de suivi en pédiatrie est également assurée une matinée par semaine par un médecin généraliste.

La maison médicale de garde 

Elle fonctionne normalement. Pour rappel, il faut passer par le 15 (SAMU) avant de s’y rendre. Les médecins généralistes ne traitent pas les urgences et ne font pas de suivi de patient. Les médecins proposent une consultation de médecine générale et prennent en charge les patients présentant les symptômes du Covid-19. Ils les réorientent vers l’hôpital, le SAMU ou les pompiers si nécessaire. La Ville a mis à leur disposition du matériel de protection : masques, solutions hydroalcoolique… et deux agents d’accueil pour réguler le flux et aider les médecins durant cette période.

Horaires d’ouverture :

  • Du lundi au vendredi de 20h à minuit
  • Samedi de 12h à minuit
  • Dimanche et jours fériés de 8h à minuit

 

Centre Municipal de Santé Pierre Rouques : 51 rue Louise Michel
Prise en charge spécifique Covid-19  sur orientation du SAMU (15), du médecin traitant ou par leurs propres moyens

Le Centre social Empreinte est fermé mais poursuit ses missions

Pendant le confinement, le Centre Social Empreinte poursuit ses missions auprès des familles goussainvilloises

Pendant le confinement, le Centre Social Empreinte poursuit ses missions auprès des familles goussainvilloises. Une partie de son équipe télétravaille et développe des outils de communication auprès des familles. Des informations leurs sont envoyées via son groupe WhatsApp et par téléphone : comment occuper les enfants de façon ludique et éducative, les aides et mesures prises par le gouvernement pour soutenir les familles, le délai de paiement des loyers, les gestes barrières...
Des supports sont développés pour réaliser des cours aux apprenants des ateliers sociolinguistiques. D’autres outils devraient permettre de créer des espaces d'expressions, comme le concours de dessins et poèmes qui a été lancé.
Un accompagnement scolaire par téléphone se met en place pour soutenir les enfants et familles qui en ont besoin.
Une permanence d’écrivain public téléphonique a été mise en place pour régler certaines démarches administratives. 


Contacts :
Centre Social Empreinte au
01 39 88 80 88
Permanence écrivain public : M. Dapa au
06 38 94 26 92, laissez son nom, prénom, n° de téléphone et objet de la demande (actualisation Pôle emploi, dossier CAF, dossier logement…).

Victimes de violences conjugales, familiales

Depuis le début du confinement, le nombre de violences intrafamiliales est en augmentation et les conséquences pour la victime et les enfants peuvent être désastreuses

Depuis le début du confinement, le nombre de violences intrafamiliales est en augmentation. Les violences au sein du couple sont multiples : verbales, physiques, psychologiques, économiques, administratives, sexuelles, matérielles et cyber-violences. Les conséquences pour la victime et les enfants peuvent être désastreuses : peur, état de tension, stress post-traumatique, atteintes physiques, homicides…

Victimes ou témoins contactez (numéros d’urgence gratuits à partir d’un téléphone fixe ou portable même bloqué ou sans crédit ) :

  • 17 : police secours
  • 15 : samu
  • 18 : pompiers
  • 114 : numéro d’urgence pour les personnes sourdes et malentendantes (en remplacement du 15, 17 et 18)

 

  • 0 800 05 95 95 : SOS Viols-Femmes-Informations pour les victimes et leur entourage
  • 119 : Allô enfance en danger, numéro national gratuit dédié à la prévention et à la protection des enfants en danger ou qui risque de l’être – ouvert 24h/24, 7j/7
  • arrêtonslesviolences.gouv.fr : plate-forme mise en place par le gouvernement où il est notamment possible de signaler une violence en ligne anonymement et gratuitement, 24h/24 et 7j/7.  
  • 39 19 : numéro d’écoute national anonyme et gratuit destiné aux femmes victimes de violences et à leur entourage : 7j/7 du lundi au vendredi de 9h à 22h, les samedi, dimanche et jours fériés de 9h à 18h
  • 116 006 : numéro d’aide aux victimes gratuit, 7 jours sur 7 de 9h à 22h
  • Le commissariat de Sarcelles au 01 34 38 37 87/06 03 08 10 74 : permanences téléphoniques les matins avec la psychologue pour les situations graves de violences familiales et conjugales. 
  • L’Union Régionale Solidarité Femmes en Ile-de-France (URSF IDF) a mis en place avec la Fondation des Femmes et la Fédération Nationale Solidarité Femmes (FNSF) un dispositif d’accueil et d’hébergement pour les femmes devant fuir les violences avec leurs enfants. 

Pour le département 95 : 
Tel : 01 84 244 234
SMS : 06 33 84 97 84
Mail : mesmariecurie@ducotedesfemmes.asso.fr

  • Les pharmacies : accueil anonyme des victimes. Cette initiative a été mise en place par le ministre de l’intérieur et le conseil national de l’ordre des pharmaciens. Les signalements sont pris en compte par les forces de sécurité.
  • Le CIDFF 95 : permanences téléphoniques d’information juridique, de soutien psychologique et d'accompagnement social.
    Mail : contact@cidff95.fr
    Message téléphonique à laisser au :
    01 30 32 72 29 en indiquant nom, prénom, numéro de téléphone et objet de la demande (juridique, psychologique, sociale).
    Les mails et messages téléphoniques sont traités dès leur réception et les usagers sont rappelés dans la journée du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h.
  • Points d’information éphémères pour l’accueil de femmes victimes de violences : du lundi au vendredi de 12h à 17h, permanence d’information juridique au centre commercial d’Aéroville, à Roissy en France, juste à côté d’Auchan (cette permanence est réservée aux personnes de proximité, autorisé avec une attestation de déplacement pour effectuer des achats de premières nécessités. Est-ce pertinent pour info Goussainville ? Aéroville est à plus d’1km donc les Goussainvillois ne peuvent pas y aller…  
  • stop-violences-femmes.gouv.fr : Portail du Secrétariat d’Etat chargé de l’Egalité entre les femmes et les hommes et la lutte contre les discriminations. Contacts et informations sur les violences faites aux femmes